BERRUGUETE (A.)

BERRUGUETE (A.)
BERRUGUETE (A.)

BERRUGUETE ALONSO (1490-1561)

On a toujours considéré Alonso Berruguete comme le sculpteur le plus original et le plus important de la Renaissance espagnole. Artiste de formation maniériste, acquise directement en Italie, il était le fils de Pedro Berruguete, peintre espagnol qui travailla à la cour des Montefeltro à Urbin dans les Marches et qui introduisit en Castille la peinture du Quattrocento, sans oublier pour autant la filiation flamande de ses débuts. Alonso Berruguete, qui est encore très gothique et qui est le seul antécédent espagnol de Greco, a réussi à insuffler vie et esprit à tout un monde de formes et il a créé l’école des statuaires castillans. Par son art expressionniste, de facture parfois incorrecte, il donne à ses statues un mouvement et un paroxysme dont la tension dramatique est comparable à celle des héros de la littérature mystique de l’époque.

La biographie de Berruguete ne comporte aucun trait romanesque. Son existence est celle d’un artiste qui aspire avant tout à la hidalguía et au succès immédiat, dont la vie se partage entre un poste de fonctionnaire public et un atelier actif qui l’aide à s’enrichir et à s’élever dans l’échelle sociale. Il y réussira puisque François de Hollande le considérait de son vivant comme un des «aigles» de la Renaissance.

En 1504, il part pour l’Italie où il visite Florence et Rome. Vasari, dans les Vite , fait plusieurs allusions à son long séjour en Italie et le décrit en train de copier Michel-Ange et le Laocoon et terminant pour un couvent de Florence un retable laissé inachevé par Filippo Lippi. À son retour, en 1518, grandi par le prestige de son séjour italien, il est nommé par l’empereur Charles Quint peintre de la cour. Il occupe cette charge à Saragosse en même temps que le sculpteur bourguignon Bigarny. Mais Berruguete ne reçoit pas de commandes de l’empereur, qui l’envoie travailler à Grenade à la chapelle royale, où collaborent également l’Italien Jacopo Florentino et Bigarny. Là non plus, Berruguete n’a pas l’occasion de démontrer son génie, ce qui le pousse à renoncer à l’art officiel. L’empereur le nomme alors, en 1523, greffier criminel de la chancellerie de Valladolid, poste de la cour de justice qu’il occupera pendant dix-neuf ans.

Il dirige, en même temps, un atelier de sculpture où il obtient bientôt d’importantes commandes. La première sera, en 1525, le retable du couvent de la Mejorada d’Olmedo, en collaboration avec le sculpteur Vasco de La Zarza. Ce retable, placé actuellement dans la chapelle du Musée national de sculpture de Valladolid, est le premier d’une longue série dont le chef-d’œuvre est le grand retable de l’église Saint-Benoît de Valladolid (ses éléments sont répartis dans les salles de ce même musée). Dans ces figures mouvantes, au volume étiré, l’artiste recherche les effets de masses contorsionnées, les élans qui rompent avec la quiétude classique. Malgré les réminiscences de Michel-Ange, la hardiesse de Berruguete est très grande: il n’hésite pas à ajouter aux vêtements sculptés des morceaux de tissus collés, à déséquilibrer ses personnages au visage asymétrique et au rictus douloureux.

En 1528, jouissant d’une position aisée, d’un rang social élevé et d’une réputation d’artiste éminent, il se fait construire une grande maison seigneuriale. Homme d’une prodigieuse capacité de travail, Berruguete s’installe, à la fin de sa vie, à Tolède pour achever les stalles du chœur de la cathédrale, œuvre commencée par Bigarny; il exécute, en outre, le groupe de la Transfiguration du Christ . Mais son chef-d’œuvre est la statue d’albâtre du gisant du cardinal Tavera dans l’église de l’hôpital de Afuera, fondé par ce prélat, dont Greco fera un portrait posthume. Berruguete a représenté avec un réalisme saisissant le cadavre à demi-décomposé. Il mourra à Tolède loin de sa famille, sans pouvoir terminer la partie décorative du sarcophage.

Si Berruguete n’a pas laissé de disciples directs, il n’en a pas moins suscité le grand essor que connaîtra, surtout au XVIIe siècle, la sculpture en bois polychrome en Espagne.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • Berruguete — Saltar a navegación, búsqueda Berruguete puede hacer referencia a: Pedro Berruguete: pintor renacentista español. Alonso Berruguete: escultor castellano del Manierismo, hijo de Pedro Berruguete, es uno de los referentes fundamentales de la… …   Wikipedia Español

  • BERRUGUETE (P.) — BERRUGUETE PEDRO (mort av. 1504) Premier peintre castillan dont le séjour en Italie soit attesté. Le séjour de Pedro Berruguete, dit aussi Pietro Spagnuolo, a duré une dizaine d’années (1470 1480), et certains historiens ont supposé que, avant… …   Encyclopédie Universelle

  • Berruguete — ist der Familienname von: Alonso Berruguete (1480–1561), spanischer Bildhauer, Maler und Architekt Pedro Berruguete (c. 1450–1504), spanischer Maler Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit dem …   Deutsch Wikipedia

  • Berruguete — Berruguete, Alonso de Berruguete, Pedro …   Enciclopedia Universal

  • Berruguete —   [ ɣete],    1) Alonso de, spanischer Bildhauer und Maler, * Paredes de Nava (Provinz Palencia) zwischen 1486 und 1489, ✝ Toledo im September 1561, Sohn von 2); reiste 1504 nach Italien, wo er sich an Michelangelos Werken bildete, seit etwa 1517 …   Universal-Lexikon

  • Berruguēte — Berruguēte, Alonso, so v.w. Beruguete …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Berruguete — (spr. gēte), Alonso, span. Bildhauer, Maler und Architekt, geb. 1480 in Parades de Nava, gest. 1561 bei Alcala, studierte in Florenz und Rom nach Michelangelo und der Antike, kehrte 1520 nach Spanien zurück und schuf und schmückte als Aufseher… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Berruguete — (spr. gehte), Alfonso, span. Maler, Bildhauer und Architekt, geb. 1480, gest. 1561 zu Alcala, in Florenz und Rom gebildet. Malte in Raffaelischem Stil, modellierte nach dem Formideal Michelangelos (Verklärung Christi, Grabmal des Kardinals… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Berruguete — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Alonso Berruguete, (1480 1551), artiste espagnol Pedro Berruguete, (1450 1504), peintre espagnol Catégories : HomonymieHomonymie de patronyme …   Wikipédia en Français

  • Berruguete — /bɛəruˈgɛteɪ/ (say bairrooh getay) noun 1. Alonso, c. 1489–1561, Spanish artist, noted for his religious paintings and sculptures; brought Italian High Renaissance style to Spain. 2. his father, Pedro, c. 1450–1508, Spanish artist, considered… …   Australian English dictionary


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»